18 décembre 2012

The Animals Are in Cages





L’édition originale américaine de Touriste malgré soi, récit écrit et dessiné par Adolf Hoffmesiter
http://plusoumoinstrente.blogspot.fr/2012/11/a-prague-avec-adolf-hoffmeister.html, parue en 1941 à New York chez Greenberg s’intitule The Animals Are in Cages http://plusoumoinstrente.blogspot.fr/2012/12/touriste-malgre-soi.html, magnifiquement imprimée sur papier vergé, quand l’édition polonaise de 1946, avec les illustrations sans doute reprises d’après cette première édition, devait se contenter d’un pauvre papier typique de l’après-guerre.
Pour commencer, après avoir situé Prague pour un public américain : « Beyond the Atlantic, eastward from New York, there is a continent called Europe. In the center of this continent is a small country about whose beauty not many people know. And in the center of this wonderful land is a still more wonderful city called Prague », Adolf Hoffmeister précise à propos de son personnage central : « His name was Jan Prokop, but any resemblance between characters in this book and real persons, living or dead, is purely coincidental » et, un peu plus loin, le personnage se présente comme « A writer and catoonist. 5 1/2 feet tall, weight 170, age 37, Catholic, bachelor, residing at — », comme son auteur*.



* Quand on tape Hoffmeister, et même Adolf Hoffmeister, sur Google, s’affiche tout en haut une annonce pour un hôtel cinq étoiles éponyme, celui fondé à Prague par son père et qui est toujours tenu par sa famille. 














Aucun commentaire:

Publier un commentaire