19 mai 2013

Les dessous de la Revue nègre


Il y a quelque temps, grâce à un article de Kevin Labiausse, j’évoquais le plagiat supposé opéré par Paul Colin vis-à-vis de Miguel Covarrubias : http://plusoumoinstrente.blogspot.fr/2013/03/revue-negre.html
En parcourant la page facebook Miguel Covarrubias, je n’ai pas tardé à en retrouver la preuve, effectivement issue de Negro Drawings, monographie de Covarrubias publiée en 1927 par Alfred A. Knopf, et préfacée par Ralph Barton. Mais un mystère demeure : l’affiche de Paul Colin date de 1925 et le livre de 1927, ce qui laisserait entendre que ces dessins-là (pas seulement Jazz Baby) avaient déjà circulé plus tôt.
Pour nous éclairer en partie, Wendy Wick Reaves* écrit : Depuis son arrivée à New York en 1923, Covarrubias […] a publié son travail dans Vanity Fair et autres périodiques, exposé des dessins au Whitney Studio Club, et conçu les décors de “La Revue Nègre”, la revue jazz qui a ébloui Paris avec Josephine Baker en vedette.

* Conservateur du département de peintures et dessins à la National Portrait Gallery, Smithsonian Institution. 


Miguel Covarrubias, Jazz Baby, 1924




1925


Negro Drawings : Poseur

Negro Drawings : Comédien

1 commentaire:

  1. Ça c'est de la découverte pointue ! Historique intéressant quand on connait la notoriété de cette affiche.

    RépondreSupprimer